Moïses Perez nommé joueur le plus utile de la 70e saison de la LBJEQ

image: https://www.publicationsports.com/cache/fileStorage/4c/04/4c044acdccf6e8e433a202310c8629c5_p_vi_45483_1476657050.jpeg

 

Montréal, le 28 janvier 2017 – La Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJÉQ) a tenu cet après midi, le gala annuel de sa 70e saison, remettant ainsi les trophées du circuit Brulotte pour la saison 2016. Pour l’occasion, la LBJÉQ s’était rassemblée au Centre de formation professionnelle de Repentigny. C’est le joueur de champ extérieur du Royal de Repentigny, Moïses Perez, qui s'est mérité les honneurs du titre de joueur le plus utile à son équipe, trophée le plus prestigieux de la LBJÉQ. 

 

Le joueur étoile du Royal a terminé la saison avec une moyenne de .379, totalisant 59 points produits et un impressionnant total de 12 circuits, deux sommets. Les 12 longues balles de Perez représentent le plus grand nombre depuis les 12 de Nicolas Loiseau en 2010. Il s'agit d'un honneur pleinement mérité pour ce vétéran qui a aidé le Royal a mettre la main sur la deuxième conquête des séries de son histoire dans la LBJÉQ en offrant des performances spectaculaires tout au long de l’été.

 

Parlant de cette conquête, le Royal a éliminé le Hull-Volant de Gatineau en finale de cette 70e saison, mettant ainsi la main sur son premier titre depuis 2012. Cette victoire en finale met un terme au règne de deux ans des Diamants de Québec, champions en 2014 et 2015. Danny Prata et ses hommes ont écarté de leur parcours les Orioles de Montréal, champions de la saison régulière et les Bisons Desjardins de St-Eustache, avant de terminer le travail par un balayage en quatre parties face au surprenant Hull-Volant de Gatineau.

 

Le titre de joueur offensif de l'année est également allé à Perez, qui, avec ses chiffres, était un candidat plus que légitime. Perez avait également remporté le trophée du joueur le plus utile à son équipe en séries, totalisant donc trois trophées lors de cette 70e cérémonie.

 

Par la suite, le trophée du joueur de position recrue de l'année est allé à Xavier Langlois, des Ducs de Longueuil. La recrue a terminé la saison avec une moyenne de ,310, ayant claqué cinq doubles, marqué 17 points en plus d’en produire lui-même neuf. Il a également maintenu une moyenne de ,284 en séries éliminatoires.

 

Le lanceur du Hull-Volant de Gatineau, Manuel Laflamme, a quant à lui raflé l'honneur du lanceur de l'année, lui qui a terminé la saison avec une spectaculaire moyenne de points mérités de 0,38, un sommet bien évidemment. En fait, sa moyenne de 0,38 s’approche dangereusement du record de tous les temps de 0,36, qui date de 1968 ! Laflamme a conservé un dossier de 6 victoires contre 1 revers et a réussi 5 matchs complets. Un autre honneur pleinement mérité pour un artilleur qui a été au sommet de son art tout l’été !

 

Le titre de meilleur releveur est allé à Vincent Ruel, des Diamants de Québec. L’artilleur des Diamants a protégé sept victoires cette année, conservant un dossier de cinq victoires et quatre revers. Il a affiché une moyenne de points mérités de 3,23, en plus de retirer 30 frappeurs au bâton en 39 manches de travail.

 

Finalement, pour clore la section des lanceurs, Lucas Serafin, des Castors «CDE» de Charlesbourg et des Diamants de Québec, a reçu le titre de lanceur recrue de l’année. Le jeune artilleur français a effectué 9 départs cette saison, remportant la victoire à huit occasions. Sa moyenne de points mérités est excellente à 2,46 et il n’a alloué que huit buts sur balles en 59,2 manches de travail. Un lanceur qui a beaucoup d'avenir devant lui!

 

Au niveau des organisations, les Aigles Junior Élite de Trois-Rivières, les Orioles de Montréal et les Cardinals de LaSalle sont les champions des trois divisions, c'est-à-dire Financière Sun Life, La Cage – Brasserie Sportive et Uniprix, respectivement. Le Rocket Big Bill de Coaticook a reçu la mention d’organisation administrative de l’année.

 

Un autre honneur qui est très glorifiant est celui du gérant de l'année, qui a été remis cette saison à Marc-André Ronda, des Orioles de Montréal. Lui et les Orioles ont connu une année tout formidable, mettant la main sur le championnat de la saison régulière en plus de remporté la médaille d’Or aux Championnats canadiens juniors en aout. La troupe de Ronda a maintenu un dossier de 32 victoires et 10 revers. Elle s’est inclinée en première ronde contre les éventuels champions, le Royal de Repentigny, dans un match crucial crève-cœur finalement remporté in extremis par le Royal.

 

En terminant, Conor Angel, de la formation des 17 ans et moins de l’Académie de Baseball du Canada (ABC), s'est mérité le titre du trophée Russell-Martin, remis au joueur le plus prometteur. La jeune sensation de l’ABC a terminé la saison avec une fiche de trois contre deux revers, tout en maintenant une moyenne de points mérités de 3,08. Il s'agit d'un joueur que nous aurons à l'œil pour les prochaines saisons!

Source: LBJÉQ


Read more at http://www.lbjeq.com/fr/publication/nouvelle/communique_moises_perez_nomme_joueur_le_plus_utile_de_la_70e_saison_de_la_lbjeq.html#Ps6dsFkZJCeSUBac.99

Partenaires

Fromagerie Boivin
Karine Trudel
Énergie Cardio
Énergie cardio
Cora
Coq rôti-Sorento
MGR Express
Hôtel Le Montagnais
Charles Cantin, avocat
Café Marc Robitaille et Slush Puppies
Intercar
Sylvain Gaudreault, député de Jonquière
Asphalte TDP
Potvin Bouchard
Promotion Saguenay
Restaurant St-Hubert
DKO design
Ville Saguenay

Météo

Weather Icon

Endroit

Température
( à )

Dernières nouvelles